vert comme aller se mettre au vert

je rêve depuis des semaines de ces vacances. une semaine en avril dans le morbihan: généralement, c'est signe de plage, de barbecue et de premières traces de bronzage.

cette fois, je crois que ce sera ciné, tricot au chaud et parties de uno.

ces dernières semaines, l'envie de coudre est revenue. 

cette semaine qui se termine, ce devait être une semaine à deux, tranquilles. ça a été une semaine d'épuisement, chacun de son côté.

heureusement, le temps lugubre me permet de ne pas être frustrée de ne pas avoir cousu LA robe légère des vacances.

heureusement, le temps lugubre me permet de sortir les deux trois trucs cousus cet hiver, dont la robe minuit cousue dans un tissu que j'adore. tellement qu'il sert de plaid sur mon canapé (je dis plaid, mais en fait, il sert surtout d'éponge à vomi pour mon chat)(j'ai un chat qui se fait vomir, oui)

j'ai donc une robe de grossesse assortie à mon canapé (mais sans tache de vomi)(et sans être enceinte).

également assortie à ma veste de troll (attitude ado de 40 ans - des rides ET les épaules qui tombent ET les manches trop longues ET l'air réjoui)

2012-04-18-10-12-14

 

2012-04-18-10-12-39

2012-04-18-10-13-46

 

bref, jme casse, je vais ramasser des chataignes.

 

(je me rends compte qu'on ne voit pas que dans les chiottes, y a de NOUVEAUX distributeurs de PQ, ce qui était tout de même quasiment le plus interressant de ce billet)(dommage)(vivement la reprise)