2012_03_20_07_44_39

la capuche de la veste, juste pour montrer le tissu de la doublure, qui est très très joli et beau.

en fait, la veste est complètement réversible (vive les boutons pression).

 

(c'était aussi pour re-re-re-tenter de publier des billets avec des images depuis mon téléphone, ce qui a été un succès)

du coup, je prends en photo tout ce qui me tombe sous la main...ça donne des billets décousus, c'est bien, c'est frais.

2012-03-20-07-30-42 2012-03-20-07-30-55

2012-03-20-07-29-52 2012-03-20-07-30-18

donc, j'enchaine avec deux de la flopée de trousses cousues à partir des sets vendus par un magasin discount près de mon boulot (giga store, pour pas le nommer). j'en couds régulièrement parce qu'à chaque vacances, mon fils part chez mes parents et je mets un point d'honneur à fournir l'équipement intégral du parfait petit-fils calme qui va dessiner toute l'après-midi si jamais il pleut. il part donc avec sa trousse cousue avec amour, remplie de tous les feutres neufs, ses ciseaux zig zag et, oui, je l'assume, son rouleau de masking-tape. il revient avec trois feutres dont deux vieux séchés et un dont la mine est enfoncée, et basta. la trousse reste là-bas. (mais comme je récupère "par erreur" le bonnet que j'ai tricoté pour père au noel précédent, j'imagine que le compte est bon)

les ciseaux, étrangement, reviennent aussi.

les ciseaux. grande passion de mon fils. depuis le 24 septembre 2011, sa paire de ciseaux solennellement achetée pour sa rentrée en CP est "confisquée et posée sur le bureau de la maîtresse". j'ai feint l'étonnement quand la-dite maîtresse m'a dit "ne vous inquiétez pas, c'est moi qui les ai: il n'arretait pas de jouer avec".

 

alors que bon, le pantalon qu'il avait joliment découpé avec , on l'avait un peu remarqué. 

ceci dit, en plus de la confiscation de l'arme, il doit aussi assumer d'aller à l'école, depuis le 24 septembre, avec ça:

2012-03-20-07-31-46

(et toc)